Stella-Plage, l'étoile hollywoodienne de la Côte d'Opale

Stella-Plage,

vu par Laurence Fontaine.

 

Stella- Plage, l’étoile hollywoodienne de la Côte d’Opale.

 

   Un labyrinthe de chemins à travers les dunes, des remparts d’oyats blonds sous une lumière gris perle et une langue de mer qui court vers l’horizon. Tel est mon souvenir de la petite station balnéaire de Stella plage, où j’ai passé mon enfance, dans les années 70.

Les dunes de Stella-Plage
Stella-Plage / crédit photo : Laurence Fontaine

   À l’époque, il y a de cela quarante ans, ce petit paradis sauvage n’avait pas encore été bétonné par les constructions immobilières modernes. Les Blockhaus de la 2ème guerre mondiale hantaient de leur massive silhouette sombre le bord de mer. Les petits commerces, la poste, le cinéma de Stella, étaient vintage sans le savoir, tout comme les villas aux façades pastels, rigoureusement alignées autour d’un plan en étoile, à la géométrie aussi angulaire que celle d’une petite ville américaine des années 50. Enfant,  j’arpentais à pied ou à vélo chaque recoin de Stella, munie d’un appareil photo et d’un carnet où je dessinais et notais ce que je voyais lors de mes promenades. C’était, disais-je parfois en plaisantant à demi, le seul endroit de France qui me faisait penser à l’Amérique. Une Amérique fantasmée dans le Pas-de-Calais, alors que je n’avais jamais traversé l’Atlantique ; mais combien d’heures ai-je passé à contempler ce bras d’Atlantique qu’est la mer du Nord, depuis le rivage, tout en imaginant l’autre rive !

 

   Il m’a fallu longtemps pour découvrir, bien des années plus tard, à la faveur de la diffusion de quelques films à la télé, que je n’avais pas été la seule à aimer passionnément ce territoire venteux, froid, mais O combien stimulant pour l’imaginaire. Brièvement à l’écran, mais chaque fois dans des films cultes, Stella a eu les honneurs des salles obscures et au fil des ans, des cinéastes prestigieux sont venus poser leur caméra entre les dunes et la mer de Stella.

   Au milieu des années 70, la petite ville avait des accents hollywoodiens sans le savoir, presque à son insu : le glamour en moins, le côté sauvage en plus. A trois kilomètres de la station balnéaire riche et luxueuse du Touquet-Paris Plage, Stella se cachait, timide, vouée au vent et à la solitude.

 

   Est-ce le mystère des lieux qui envouta le réalisateur Bertrand Blier ? Un matin frileux de l’automne 1973, le jeune cinéaste décida de poser sa caméra au sommet de la plus haute dune pour le tournage de son troisième long métrage, Les Valseuses. Avec lui, deux jeunes comédiens encore peu connus du grand public avaient fait le déplacement depuis Paris : Patrick Dewaere et Gérard Depardieu s’élancent en vélo du haut de la dune. Dans le film, les lieux ne sont pas mentionnés. On est hors saison, quelque part en France : Une plage vide, balayé par le vent, des rues désertes, des commerces fermés, des villas qui semblent à l'abandon... Les deux compères errent dans Stella. Film d’errance, road-movie à la française sur les débris des espérances de mai 68, Stella ressemble à la fin d’un rêve de liberté. La scène s’y déroulant est courte, mais on reconnait la rue principale et le tabac-journaux, bazar à souvenirs. Son bric-à-brac joyeux n’échappe pas à la caméra. Quelques instants plus tard, la caméra repart avec les héros vers le sud, mais la lumière de Stella inspirera d’autres films mythiques du cinéma français.

 

   En 1981, dans Garde à vue, avec Lino Ventura, Romy Schneider, le réalisateur Claude Miller place les scènes « criminelles » évoquées par Serrault lors de sa confession au commissaire. Plusieurs plans du film restituent une ambiance à la Simenon sur la digue où est garée la voiture du suspect puis dans un restaurant du bord de mer, à la nuit tombée.

 

   En 1981 également, une autre séquence est tournée sur la plage de Stella. Dans Le Choix des armes, le réalisateur Alain Corneau filme de nouveau Gérard Depardieu. C’est l’hiver, la mer est agitée de rouleaux d’écume hauts comme des murs. Auprès de sa Peugeot 404 bleu ciel, Depardieu contemple le ciel d’un gris de plomb et la mer déchainée, les blockhaus enfouis dans le sable forment derrière lui un rempart. Dans cette séquence de 2 minutes, Mickey le truand, joué par Depardieu, invite sa petite fille à quitter la voiture pour partir avec lui à la découverte de la mer et des flots. Une musique de jazz, composée par Philippe Sarde, accompagne leur quête. Quand Mickey prend dans ses bras sa fille et l’embrasse, tout semble possible pour le truand redevenu humain et paternel. Il me vient alors les mots d’un autre artiste, lui aussi amoureux de la côte d’Opale : Milan Kundera, dont le regard d’écrivain s’est aussi, un jour, posé sur les flots de la mer du nord : « Que pouvons-nous demander de mieux que d’être heureux un instant ? »

 

   C’est ce que la Côte d’Opale, le cinéma et la littérature m’ont apporté. La possibilité d’être heureuse un instant. Et pour cette rubrique crée ici, j’ai donc pensé que Stella-Plage était la plus belle illustration que je pouvais vous livrer de ma notion du bonheur, en mode « nordique ».

Photo de Stella-Plage
Stella-Plage / crédit photo : Laurence Fontaine

Laurence Fontaine

auteure - scénariste


14 octobre 2015


Référence de la séquence évoquée dans Le Choix des armes, ici.

Laurence Fontaine est née à Lille. Professeur d’histoire, passionnée par le monde anglo-saxon, elle a souvent parcouru l’Irlande et les Etats-Unis. Noir dessein en verte Erinn, un de ses deux romans policiers sur l’Irlande contemporaine, a obtenu le Prix du Goeland masqué en 2010. Son roman d’aventure Bleu Eldorado, publié aux Editions Les Nouveaux Auteurs, un road-movie musical et littéraire, a reçu en janvier 2013 le Grand Prix du roman d’évasion et le prix littéraire de la ville de Somain. Elle vient de terminer son quatrième roman et écrit actuellement des scénarios de documentaires pour la télévision.

Retrouvez Laurence Fontaine sur son blog!

Et son dernier roman paru, Bleu Eldorado (Les Nouveaux Auteurs), sur la page Facebook dédiée!

Écrire commentaire

Commentaires: 0